Bilan prévisionnel

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en septembre 2020

Sommaire

Un bilan prévisionnel est le bilan d'une société établi pour les années à venir. Il permet de déterminer la future situation financière d'une société.

Un bilan prévisionnel peut être imposé par la loi, comme pour les grandes entreprises, ou nécessaire pour obtenir un financement. Explications.

Bilan prévisionnel : qu'est-ce que c'est ?

L'établissement d'un bilan prévisionnel correspond à une anticipation du futur patrimoine d'une société.

Un bilan prévisionnel peut être établi :

  • Au cours d'un exercice comptable (pour le versement de dividendes par anticipation).
  • Pour l'exercice comptable à venir.
  • Pour les 3 années à venir.

Composition d'un bilan prévisionnel

Actif prévisionnel

L'actif d'un bilan détermine l'utilisation des fonds d'une société :

  • Les immobilisations à leur valeur vénale c'est-à-dire en prenant en compte les amortissements, les acquisitions et les cessions envisagées (Une immobilisation peut être corporelle, incorporelle ou financière).
  • Les créances clients doivent refléter les délais de règlement accordés aux clients.
  • Les stocks sont estimés selon la méthode choisie pour le bilan comptable.
  • La trésorerie indique les montants créditeurs des comptes bancaires et les valeurs mobilières de placement détenues par la société.

Passif prévisionnel

Le passif d'un bilan retrace l'origine des fonds dont dispose une société :

  • Les capitaux propres doivent intégrer les résultats comptables envisagés et leur affectation en réserves, en dividendes ou en report à nouveau.
  • Les dettes financières correspondent aux crédits contractés par la société.
  • Les dettes fournisseurs dépendent des délais de règlement négocié avec les fournisseurs.
  • Les dettes fiscales et sociales regroupent notamment la TVA, l'IS, l'URSSAF, etc.
  • Les découverts sont les montants débiteurs des comptes bancaires.

Utilisation d'un bilan prévisionnel

Bilan prévisionnel : besoin d'information

Dans les grandes entreprises, un bilan prévisionnel est obligatoire (selon l'article R 232-2 du code du commerce) pour informer les salariés, à travers le comité d'entreprise, de la future situation financière de la société.

Cette obligation concerne les sociétés commerciales qui ont :

  • soit plus de 300 salariés ;
  • soit un chiffre d'affaires supérieur à 180 000 € HT.

Ces documents sont également transmis au CAC (Commissaire Aux Comptes).

Nécessaire en cas de crédit bancaire

Dans le cadre d'un emprunt bancaire, l'établissement de crédit demande toujours un bilan prévisionnel avant de l'accorder ou non.

Il permet à la banque de vérifier que l'entreprise a la solidité financière nécessaire pour supporter ce crédit dans les années à venir.

Pour la recherche d'investisseurs

Un bilan prévisionnel permet de présenter la future situation financière d'une société pour obtenir un financement d'un nouveau partenaire. Il est inclus dans le business plan.

Cette recherche d'investisseurs peut intervenir :

  • avant la création de la société, pour financer son lancement ;
  • au cours de la création de la société, pour financer son développement.

Pour en savoir plus :