Bilan fonctionnel

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en septembre 2019

Sommaire

Le bilan fonctionnel réorganise le bilan comptable pour mettre en évidence la politique d'investissement d'une société, l'exploitation courante de cette société et sa trésorerie. Il permet de calculer le fonds de roulement et le besoin en fonds de roulement pour mettre comprendre les forces et les faiblesses financières de la société. Le point maintenant.

Définition du bilan fonctionnel

Le bilan fonctionnel est un état statistique élaboré à partir du bilan comptable. Il reprend tous les éléments du bilan comptable, mais en les organisant différemment.

La composition d'un bilan fonctionnel fait apparaître 3 parties distinctes :

  • l'investissement ;
  • l'exploitation ;
  • la trésorerie.

Bilan fonctionnel : partie investissement

Composition de la partie investissement

La partie investissement du bilan fonctionnel retrace la politique d'investissement de l'entreprise.

  • À l'actif, les emplois stables sont :
    • les immobilisations incorporelles ;
    • les immobilisations corporelles ;
    • les immobilisations financières.
  • Au passif, les ressources stables sont :
    • le capital social ;
    • le résultat de l'exercice ;
    • les réserves ;
    • les dettes financières à long terme ;
    • les amortissements ;
    • les provisions.

Interprétation : le fonds de roulement

Pour être une entreprise en bonne santé financière, il faut que les ressources stables soient supérieures aux emplois stables, c'est-à-dire que le Fonds de Roulement soit positif, selon l'opération suivante :

Fonds de roulement = ressources stables – emplois stables.

Si le fonds de Roulement est négatif, cela signifie que l'entreprise finance sa politique d'investissement, ses immobilisations avec des crédits à court terme, voire avec des découverts.

Bilan fonctionnel : partie exploitation

Composition de la partie exploitation

La deuxième partie d'un bilan fonctionnel retrace l'exploitation courante d'une société et fait apparaître son cycle d'exploitation, c'est-à-dire le temps qui s'écoule entre le paiement aux fournisseurs et le paiement des clients.

  • À l'actif, l'actif circulant comprend :
    • les créances clients ;
    • les stocks.
  • Au passif, le passif circulant comprend :
    • les dettes fournisseurs ;
    • les dettes à l'État.

Interprétation : le besoin en fonds de roulement

L'exploitation courante d'une entreprise est financée par le besoin en fonds de roulement (BFR), selon l'opération suivante :

BFR = actif circulant – passif circulant

Le BFR d'une société doit être le plus faible possible. Pour faire baisser son BFR, une entreprise peut :

  • allonger le délai de paiement de ses fournisseurs ;
  • raccourcir le délai de paiement de ses clients ;
  • améliorer la gestion de ses stocks.

Bilan fonctionnel : partie trésorerie

Composition de la partie trésorerie

  • À l'actif, la trésorerie positive englobe :
    • les valeurs mobilières de placement, par exemple le portefeuille d'actions de l'entreprise ;
    • les disponibilités, par exemple le solde créditeur du compte en banque de l'entreprise.
  • Au passif, la trésorerie passive, ce sont les découverts de l'entreprise.

Interprétation

La trésorerie se calcule de deux façons différentes :

  • on fait la différence entre la trésorerie positive et la trésorerie négative ;
  • on fait la différence entre le fonds de roulement et le besoin en fonds de roulement.

Pour en savoir :