CMPC

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2021

Sommaire

Dans le monde des entreprises, le coût moyen pondéré du capital (CMPC) est un indicateur clé à la fois pour les actionnaires et pour les créanciers de la société.

Utilisé pour définir la politique d'investissement de l'entreprise, le CMPC permet également aux créanciers d'évaluer la fiabilité d'une société. Le point maintenant.

CMPC : définition

Le coût moyen pondéré du capital (CMPC), également appelé « weighted average cost of capital » (WACC), est un terme employé dans le milieu des affaires et des entreprises.

Le CMPC est un indicateur économique qui permet d'évaluer le taux de rentabilité annuelle moyen que les associés d'une entreprise sont en mesure d'attendre compte tenu des investissements effectués.

Le CMPC désigne le coût moyen de l'ensemble des sources de revenus d'une entreprise.

CMPC : finalité, enjeux et objectifs

Enjeux principaux du CMPC

Le CMPC est un indicateur clé dans la vie d'une entreprise.

En effet, chaque entreprise possède trois sources de revenus pour financer ses investissements, à savoir :

  • les capitaux propres apportés par les associés ;
  • les capitaux externes provenant des organismes financiers et autres organismes prêteurs ;
  • l'autofinancement généré par les résultats bénéficiaires des années précédentes et non distribués aux associés.

Dans une entreprise, le CMPC permet de choisir à quelle source de revenus il est nécessaire d'avoir recours pour effectuer un financement avec une rentabilité optimale.

CMPC au service des attentes des actionnaires

L'acquisition d'un équipement, d'un matériel ou de tout autre bien nécessaire à l'activité d'une entreprise peut se réaliser par le biais des trois sources de revenus préalablement citées.

Lorsqu'un investissement est effectué au sein d'une société, les apporteurs de capitaux (associés ou actionnaires) s'attendent à un retour sur investissement via une distribution de dividendes à la clôture de l'exercice comptable.

Toutefois, il est complexe de déterminer au préalable le montant du retour sur investissement lors d'une acquisition.

Le CMPC, en tant qu'indicateur de référence, est ainsi utilisé pour définir les sources de revenus à utiliser pour un retour sur investissement optimal.

Calcul du CMPC

Le CMPC se calcule selon la formule suivante : (fonds propres de l'entreprise × coût des fonds propres) + (fonds externes de l'entreprise × coût de ces fonds externes) × (par 1 - le taux d'impôt en vigueur) ÷ (fonds propres + fonds externes).

La formule mathématique de calcul du CMPC est donc la suivante :

fonds propres × coût des fonds propres + fonds externes × coût des fonds externes × (1 - taux d'impôt) ÷ fonds propres + fonds externes

Pour en savoir plus :

Ces pros peuvent vous aider