Return on assets

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2019

Sommaire

Le Return On Assets (ROA) mesure le rapport entre le résultat net (outil permettant de savoir si l'entreprise est bénéficiaire ou déficitaire) et le total des actifs (ensemble des éléments générant des ressources).

Il exprime la capacité d’une entreprise à générer un revenu à partir de ses ressources.

Cette astuce vous dit tout sur le ROA, sa méthode de calcul et son utilité.

Return on Assets : méthode de calcul

Les analystes financiers estiment généralement qu’un faible ROA (inférieur à 5) indique qu’une entreprise retire une rentabilité insuffisante par rapport à ses ressources matérielles et financières.

Pour calculer la ROA, la méthode la plus fréquemment utilisée est la suivante :

Résultat net ÷ actifs nets = ROA

Qu'est-ce que le résultat net ?

Par résultat net, il faut comprendre la différence entre les produits (tout ce qui augmente le profit) et les charges (tout ce que l'entreprise dépense) après paiement de l’impôt. En fait, il y a 3 types de résultats nets :

  • le résultat d’exploitation, qui correspond à l’activité économique de l’entreprise ;
  • le résultat financier, égal à la différence entre les produits financiers (intérêts courus, trésorerie, etc) et les charges financières (intérêts d’emprunts, pertes de change, escompte, etc ;
  • le résultat exceptionnel, représentatif des opérations de gestion (remboursement d'une dette, par exemple) ou des opérations en capital (par exemple, argent généré par la vente d'une partie de l'entreprise).

Que sont les actifs nets ?

Les actifs nets regroupent l'ensemble des ressources d'une entreprise, une fois qu'on y a soustrait les dettes que celle-ci a à rembourser.

Principe du Return on Assets

 Le ROA renseigne sur le taux de rendement de l'actif investi. Cela signifie qu'il indique si les ressources de l'entreprise sont correctement utilisées, de façon à générer des bénéfices :

  • Le ROA est basé sur la marge nette (rentabilité finale de l'entreprise) et la rotation des actifs (ratio obtenu en divisant le chiffre d'affaires total par le nombre d'actifs, pour calculer la rentabilité de chaque actif).
  • Il est insensible à l’effet de levier, lequel permet de générer un bénéfice par le biais de l'endettement. En effet, les données permettant de calculer le ROA ne prennent pas en compte la notion d'endettement.

ROA : variable selon les secteurs d’activité

Bien que le ROA soit un indicateur relativement peu sensible à la taille des sociétés, il est variable selon les secteurs d’activité :

  • Ainsi, l’industrie lourde mobilise beaucoup d’actifs pour dégager des profits.
  • À l'inverse, une société de service, un éditeur ou un designer auront besoin de moins d’équipement pour produire un ROA élevé.

Selon les chiffres de la société d’analyse financière CSIMarket, en 2014, les 5 secteurs dont le ROA était le plus élevé étaient :

  • les hautes technologies, avec 10,14 % ;
  • la santé, avec 9,46 % ;
  • les transports, avec 8,27 % ;
  • le secteur des biens non cycliques , alimentation, boisson, distribution, etc, avec 7,38 % ;
  • le secteur des biens d’équipement, avec 6,32 %.

Avantages et limites du ROA

Outil précieux, le ROA n'en présente pas moins quelques inconvénients :

  • D'abord, il place tous les actifs sur un même plan, bien que les risques soient souvent différents selon le type d'industrie ou le secteur.
  • Ensuite, il tient peu compte des engagements hors bilan (garantie ou activité de financement qui peuvent ne pas être inscrits dans la comptabilité de l'entreprise).

Toutefois, le ROA est un indicateur précieux. Il est utile de le mettre en parallèle avec le ROE, autre outil de calcul du rendement prenant en compte l'endettement, contrairement au ROA :

  • Voir diverger ces 2 indicateurs est parfois mauvais signe. Ainsi un ROE élevé et un ROA faible peuvent signifier que le bénéfice est généré grâce à un niveau d’endettement élevé, tandis que la rentabilité des actifs est insuffisante.
  • Certains analystes estiment qu’une société présentant un ROA et un ROE élevés sur une longue période peuvent être considérées comme stables.

Pour en savoir plus :

  • Intéressé par la finance ? Pourquoi ne pas effectuer un MBA Finance ?
  • La comptabilité, c'est long et fastidieux. Pourquoi ne pas faire appel à un expert comptable ?
  • Lorsqu'on crée une entreprise, il peut s'avérer nécessaire d'obtenir un apport en capital.