Ratio de liquidité

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

La liquidité mesure la capacité d'une entreprise à régler ses dettes à court terme arrivées à échéance. L’analyse de cette liquidité peut être effectuée à partir de ratios. On distingue le ratio de liquidité générale, le ratio de liquidité restreinte et le ratio de liquidité immédiate.

Les ratios de liquidité à court terme ne doivent pas être confondus avec celui de la liquidité à long terme (Net Stable Funding Ratio).

Définition et objectifs des ratios de liquidité

Les ratios de liquidité établissent une relation entre deux éléments du bilan afin de quantifier (en pourcentage) les liquidités dont une entreprise dispose à un moment donné. Ils sont utilisés par les analystes pour savoir si une entreprise est capable de faire face à ses échéances à court terme et donc de maintenir son exploitation.

La liquidité ne doit pas être assimilée à la solvabilité qui exprime la capacité d’une entreprise à honorer ses engagements en cas de cessation d’activité (arrêt d’exploitation).

Trois ratios sont utilisés pour estimer la liquidité d’une entreprise : le ratio de liquidité générale, de liquidité restreinte et de liquidité immédiate.

Lire l'article Ooreka

Ratio de liquidité générale

Le ratio de liquidité générale se calcule en divisant le montant de l'actif à moins d'un an (stocks compris) par le passif d’une durée équivalente. Sa formule est la suivante :

Actif court terme ÷ passif court terme = ratio de liquidité générale

Assimilable au fonds de roulement, ce ratio permet de savoir si une entreprise est capable d’assumer (ou pas) ses dettes à court terme en les mettant au regard de ses actifs à court terme.

Ce ratio doit toujours être supérieur à 1. Plus il est élevé, plus la latitude dont dispose une société pour développer ses activités est grande. Sauf circonstances particulières, un ratio inférieur à 1 signifie que le fonds de roulement est négatif.

Ratio de liquidité restreinte

Le ratio de liquidité restreinte est un indicateur de liquidité égal au rapport de l’actif circulant (actifs les plus liquides d’un bilan) dont on retire les stocks, sur le passif exigible à court terme (dettes à moins de 12 mois). Sa formule de calcul est la suivante :

Actifs à court terme - stocks ÷ dettes à court terme = ratio de liquidité restreinte

Une entreprise dont le ratio est inférieur à 1 se trouvera en difficulté si ses créanciers demandent à être payés sans attendre.

Ratio de liquidité immédiate

Le ratio de liquidité immédiate permet d'apprécier la capacité dont une entreprise dispose pour affronter ses obligations financières à court terme grâce à la mobilisation de ses actifs de placement. Bien qu’il n’y ait pas de norme stricte pour l’établir, ce ratio est généralement établi à partir de la formule suivante :

Liquidités ÷ dettes à court terme = ratio de liquidité immédiate

Ratio de liquidité à long terme

Le ratio structurel de liquidité à long terme (Net Stable Funding Ratio) complète les ratios de liquidité à court terme.

Il est spécifiquement destiné à mesurer la capacité d’un établissement (banque, etc.) à disposer d’un financement stable et suffisant pour poursuivre ses activités pendant 1 an dans un scénario de tensions prolongées (krach boursier, etc.).

Ce ratio est calculé selon la formule suivante :

Montant de financement stable disponible ÷ montant de financement stable exigé = ratio structurel de liquidité à long terme

Ce ratio n’est jugé acceptable que s’il est supérieur à 1 (100 %).