Actif net réévalué

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2019

Sommaire

L’actif net réévalué (ANR) est une méthode d’évaluation patrimoniale d’entreprise basée sur la cohérence entre capitaux propres et actifs immobilisés.

Elle correspond à une réévaluation des données patrimoniales et à la détermination du juste prix des différents actifs et passifs sur la base de leur valeur de marché.

Avec cette approche, l’entreprise est considérée comme une superposition d’actifs et de dettes dont il faut définir la valeur de manière indépendante.

Lire l'article Ooreka

Actif net réévalué et estimation patrimoniale

Pour estimer une société, les analystes financiers recourent à trois méthodes d’évaluation : la méthode des comparables, la méthode prospective et la méthode patrimoniale.

Méthode des comparables

La méthode des comparables consiste à calculer le prix d'une société en comparant la valeur de ses actifs avec ceux des entreprises exerçant une activité similaire dans la même zone géographique.

Méthode prospective

La méthode prospective est basée sur la quantification des flux futurs et les résultats prévisionnels (rendement actualisé de l'entreprise).

Méthode patrimoniale

La méthode patrimoniale part du principe que la valeur d'une entreprise résulte de la somme algébrique des éléments d’actif et de passifs portés à leurs valeurs de marché. Cette approche ANR est privilégiée lorsqu’il s’agit d’évaluer des entreprises dotées d’un actif important : foncières, industries, holdings, société de distribution, etc.

Mode de calcul de l'actif net réévalué

Le but de l'ANR est d’identifier les actifs et les engagements, les éléments d’actifs à réévaluer (immeubles, participations, etc.), de lister les actifs et les engagements hors-bilan, de valoriser chaque actif le plus précisément possible.

Le point de départ de l'ANR est l’actif net comptable (ANC). Ce dernier correspond à la différence entre les actifs réels et les dettes réelles. Avec cette approche, les actifs et les dettes sont chiffrés à leur valeur comptable (généralement très conservatrice). Pour se rapprocher de la valeur économique de l'actif net de la société à sa valeur de marché, différents ajustements sont requis.

Ces ajustements concernent notamment la réserve de capitalisation, les plus-values latentes, la provision globale de gestion et les autres provisions complémentaires.

L’actif net réévalué (ANR) correspond à la différence entre la valeur économique des actifs réels et la valeur économique des dettes réelles.

En se résumant, l’ANR est obtenu comme suit  :

ANC + plus-values latentes - moins-values latentes = ANR

En cas de poursuite de l’activité, l’ANR ne tient pas compte de la fiscalité latente sur les plus et moins-values de cession. Si des pertes ou des moins-values latentes sont constatées sur certains actifs, elles doivent néanmoins être défalquées.

En cas de cessation d’activité, la fiscalité latente doit être prise en compte de façon à obtenir un ANC après impôts. En effet, sortis de l’exploitation, certains actifs feront apparaître des plus ou moins-values lors de leur vente. Le calcul de l’ANR doit donc intégrer lataxation des plus-values latentes et, symétriquement, les économies d’impôt dégagées grâce aux moins-values latentes puisque ces montants jouent sur valeur de l’entreprise.