Rabais, remise et ristourne

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en septembre 2020

Sommaire

Vous dirigez une entreprise. Pour fidéliser vos partenaires, vous souhaiteriez leur concéder des avantages. Rabais, remise ou ristourne ? Quelle différence ?

Définitions : rabais, remise et ristourne 

Dans les trois situations, il est question de proposer un avantage à un client ou partenaire, sur une ou plusieurs opérations données, consistant en une réduction de prix. Comment les distinguer ?

Le rabais 

Concéder un rabais revient à octroyer une réduction exceptionnelle sur le prix de vente initial d'un bien ou d'une prestation. Il est question généralement d'un geste client lié à un défaut de qualité du produit ou à un retard de livraison.

La remise 

La remise est une réduction sur le prix de vente pratiquée de façon habituelle et non plus exceptionnelle, et ce du fait soit des quantités vendues, soit de l'importance que l'acheteur revêt pour la société vendeuse.

La ristourne 

Plus qu'une opération ponctuelle ou habituelle, la ristourne s'opère par une réduction de prix de vente d'un bien ou d'une prestation, sur une période déterminée (par mois, par trimestre, par an...) et pour la totalité des opérations effectuées avec un même client ou partenaire.

Quel que soit l'avantage concédé au client ou au partenaire, le rabais, la remise et la ristourne ne doivent pas fausser le jeu de la concurrence et donc ne pas être constitutifs d'une pratique déloyale au sens des articles L. 442-1 et suivants du Code de commerce

Une circulaire du 16 mai 2003 relative à la négociation commerciale entre fournisseurs et distributeurs prévoit également une information renforcée des partenaires commerciaux, exigeant « que le montant et les modalités selon lesquelles tout acheteur peut bénéficier de réductions de prix, qu'il s'agisse de rabais, de remises ou de ristournes, ainsi que les conditions dans lesquelles elles sont consenties doivent figurer dans les conditions générales de vente ».

Voyons plus en détail le mode de calcul et d'inscription comptable de ces opérations.

Rabais, remise, ristourne et la comptabilité

Le rabais 

Le rabais peut être accordé à deux moment : avant ou après la facturation.

Ainsi, si le rabais est octroyé au moment de la facturation principale, il n'apparaît pas en comptabilité. L'opération semble neutre. Ce qui n'est pas le cas lorsque l'opération engendre l'émission d'un avoir qui revient sur la facture initiale. 

La remise

Tout comme le rabais, la remise effective au moment de la facturation n'apparaît pas en comptabilité.

La ristourne 

La ristourne qui est accordée soit mensuellement, trimestriellement ou annuellement est calculée sur la totalité du chiffre d'affaires réalisé avec le client ou le partenaire, sur la période concédée. En général, on la calcule en fin d'exercice.