Combinaison productive

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Un entrepreneur qui produit des biens ou des services a pour objectif de créer des profits et d'assurer la pérennité de son entreprise.

Pour cela, l'entrepreneur dispose de facteurs de production : le travail (la main-d’œuvre) et le capital (les machines). Il doit combiner le facteur capital et le facteur travail, afin de trouver la meilleure proportion de chacun, qu'on appelle « combinaison productive » ou « combinaison des facteurs de production ».

La combinaison productive est donc la proportion variable de capital et de travail utilisée pour produire un bien ou un service.

Combinaison productive et facteurs de production

On distingue deux facteurs de production complémentaires, qui s'acquièrent sur des marchés spécifiques : le capital et le travail.

Le capital

Le capital correspond aux moyens techniques, matériels (machines, terrains, énergie…) ou immatériels (brevets...) nécessaires au fonctionnement de l'entreprise.

Le capital peut être :

  • fixe, s'il fait l'objet d'un investissement et participe à plusieurs cycles de production ;
  • circulant, s'il est consommé au cours du cycle de production.

Le travail

Le travail est la mobilisation des capacités intellectuelles et physiques d'hommes. Il peut être manuel ou intellectuel, salarié ou indépendant, et de niveaux de qualification variés.

Le choix de la combinaison productive

L'objectif de l'entrepreneur est de faire le plus grand profit, c'est-à-dire de créer le plus grand écart possible entre le coût de production et le prix de vente.

Considérations à prendre en compte

Le choix des proportions des différents facteurs de production dépend :

  • du bien ou du service à produire ;
  • des contraintes juridiques ;
  • des contraintes financières et économiques (coût de la production, en travail et en capital) ;
  • des contraintes technologiques ;
  • des contraintes humaines.

Résultat recherché : la combinaison optimale

Les facteurs travail et capital peuvent être :

  • complémentaires (utilisés ensemble et dépendant l'un de l'autre) ; ou
  • substituables (l'un prenant la place de l'autre, en tout ou partie).

La combinaison peut varier dans le temps : substitution du capital au travail (robotisation, diffusion du progrès technique…) ou substitution du travail au capital (retour à une approche artisanale par exemple).

La combinaison productive optimale est celle qui engendre un coût de production minimum, tout en maintenant l'objectif de production.

Lire l'article Ooreka