Résultat exceptionnel

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Comme son nom l’indique, le résultat exceptionnel est composé d'éléments inhabituels et non récurrents. Il représente la différence entre des produits et des charges considérés comme exceptionnels.

Contrairement au résultat courant, le résultat exceptionnel n'a pas vocation à se répéter.

Signification comptable du résultat exceptionnel

La comptabilité française distingue les produits ou charges exceptionnels sur opérations de gestion et les produits ou charges exceptionnels sur opérations en capital.

Le résultat exceptionnel a pour ambition de faire ressortir l'impact de ces événements exceptionnels, c’est-à-dire non liés au fonctionnement courant d’une entreprise, sur son résultat net.

Il fait en quelque sorte la balance entre les produits et les charges liés à ces événements inhabituels. 

Certains éléments qui entrant dans le résultat exceptionnel français ont une importance moindre dans les normes comptables IFRS.

Calcul du résultat exceptionnel

Le résultat exceptionnel fait partie des soldes Intermédiaires de gestion (SIG). Ils permettent de comprendre les principaux éléments intervenant dans la construction du résultat.

On le trouve entre le résultat courant avant impôt et le résultat net (dernier des SIG).

Il traduit le résultat réalisé par une entreprise lors d’opérations non récurrentes (plus-values de cession, recouvrement inattendu d’une créance etc).

Contrairement au résultat d’exploitation (accroissement de richesse dégagé du fait de l'activité industrielle et commerciale de l'entreprise), les informations qu’il délivre sur le résultat ne ressortent pas de l’exploitation normale et courante de l’entreprise.

Le résultat exceptionnel se calcule comme suit :

Produits exceptionnels - charges exceptionnelles = résultat exceptionnel

Si le résultat exceptionnel est positif, on parle de bénéfice exceptionnel. Dans la situation inverse, on parle de perte exceptionnelle.

Utilité du résultat exceptionnel

Le résultat exceptionnel est suivi par les analystes financiers dans la mesure où il apporte des informations sur les résultats (plus ou moins-values) dégagés lors des cessions d’immobilisation, les amortissements dérogatoires pratiqués par une entreprise et les éventuelles litiges qui obèrent (ou vont obérer) sa rentabilité.

Ce résultat est particulièrement décortiqué par le repreneur lorsqu’une entreprise est sur le point d’être vendue.