Sommaire

Le diagnostic financier d'une entreprise s’apparente à un check-up en matière santé.

C’est un examen méthodique recensant les forces et les faiblesses d'une entreprise.

Le diagnostic financier doit notamment répondre aux interrogations portant sur la solvabilité d’une entreprise, ses performances, sa croissance et les risques qu’elle endosse.

Diagnostic financier : définition et méthode

Le diagnostic financier est basé sur des informations comptables. C’est un outil d’analyse dynamique qui prend en compte les performances passées d'une entreprise. Il permet aussi de déterminer quelles mesures sont à prendre pour optimiser son avenir.

Le diagnostic s'adresse à tous les acteurs de l'entreprise : managers, actionnaires, salariés, financeurs, etc.

Pour établir un diagnostic et savoir comment un groupe peut créer de la valeur, ce check-up comporte 2 grandes parties :

  • la prise en compte de l’environnement économique et sectoriel de l’entreprise afin de s’assurer que son cycle de production et sa stratégie sont en phase avec le reste du marché ;
  • une analyse détaillée de ses principes comptables afin d’être certain qu’ils reflètent bien la réalité économique de la société.

Dans les grandes lignes, il s’agit de :

  • tirer les enseignements de l'évolution des postes du bilan, du compte de résultat et des documents annexes ;
  • d’étudier les principaux ratios financiers ainsi que leur évolution ;
  • de confronter ces ratios avec les indicateurs moyens d’entreprises comparables.
Lire l'article Ooreka

Objectifs du diagnostic financier

Le diagnostic financier a pour but de répondre à un certain nombre de questions.

L’entreprise est-elle solvable ? L’analyse fonctionnelle du bilan permet de répondre à cette question. Le but est de savoir si la situation financière de l’entreprise lui permet d’honorer le règlement de ses dettes quand elles arrivent à échéance. De même, l'évolution future du besoin en fonds de roulement (BFR) est un point à prendre en compte.

Quelles sont ses performances financières réelles et sa rentabilité ? Croissance, marges, seuil de rentabilité, etc., c’est l’analyse du compte de résultat qui permet de faire la balance entre les moyens déployés et les performances financières (rentabilité des capitaux propres, rentabilité économique des investissements, etc.) obtenues en retour.

Quelles sont les perspectives de croissance ? Question cruciale puisqu’elle permet notamment de savoir si la société est pérenne et donc si l’investissement des actionnaires est porteur à moyen terme. Les plans de financement des investissements et les documents de synthèse prévisionnels (bilan et tableau de résultat) sont à détailler.

Quels sont les risques encourus par l’entreprise ? Le recensement de ces risques permet d’évaluer le risque de défaillance. Ces risques doivent être couverts par des garanties réelles ou personnelles.

Établissement du diagnostic financier

Il s’agit :

  • de mesurer la rentabilité économique de l'entreprise ;
  • de mesurer la rentabilité financière des fonds injectés dans ses caisses ;
  • de retracer la cartographie et l’évolution des principaux postes de sa structure financière, avant de formuler un diagnostic.

À l'issue des analyses menées, ce diagnostic doit être formulé avec des propositions d'actions sur le financement.

Lire l'article Ooreka

Ces pros peuvent vous aider