Solde prévisionnel

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en novembre 2020

Sommaire

Le solde prévisionnel correspond à la différence positive (solde débiteur) ou négative (solde créditeur) entre le total du débit et le total du crédit des comptes bancaires d’une entreprise. Il est déterminé à partir d’un tableau financier regroupant l'ensemble des dépenses (ou charges) et des recettes (ou produits) à horizon d’un mois ou de plusieurs semestres. L’évolution du solde prévisionnel est un outil de pilotage décisif dans le management d’une entreprise.

Solde prévisionnel : principe

En comptabilité, le solde prévisionnel désigne la situation d'un compte à une échéance donnée. Ce solde peut être positif (créditeur) ou négatif (débiteur). Le solde évolue en permanence car les différents comptes d’une entreprise fluctuent au fil des saisies comptables. Ainsi, les comptes clients sont débités lorsque l’entreprise émet des factures, puis crédités quand elle encaisse des paiements. La logique est la même avec les comptes fournisseurs. Le calcul du solde d’un compte ne peut donc être effectué qu’à l’issue du processus de saisie.

La différence entre le solde et le solde prévisionnel est que le second permet d’estimer ce qui restera sur un compte à une issue plus ou moins lointaine en fonction des entrées et des sorties financières. Il peut être défini ainsi : recettes futures – dépenses futures = solde prévisionnel.

Il s’agit d’un élément de pilotage dans la mesure où il permet d’anticiper le résultat annuel net d'une entreprise sur une période donnée (souvent jusqu’à 3 ans).

Télécharger le document Ooreka

Solde et budget prévisionnel

Le solde prévisionnel s’inscrit dans le contexte plus large du budget prévisionnel. Ce dernier permet de récapituler sur un tableau unique l’ensemble des charges et des produits à venir. Le but est d’identifier et de classer les dépenses et les recettes pour atteindre l'équilibre ou la marge espérée. En cas de recettes insuffisantes ou de charges trop importantes, les soldes prévisionnels seront négatifs.

C’est grâce à ce budget prévisionnel qu’une entreprise peut adapter ses objectifs aux moyens dont elle disposera. Identifier les écarts entre résultats et prévisions et remédier à cette situation lui permettra d’améliorer ses différents soldes.

Le budget prévisionnel est réparti entre 4 grands postes :

  • le compte de résultat prévisionnel qui récapitule l’ensemble des produits (chiffre d’affaires prévisionnel, autres produits d’exploitation, produits financiers, etc.) et des charges prévisionnelles. Le solde permet de savoir, activité par activité, si une entreprise va créer ou détruire de la valeur ;
  • le bilan prévisionnel qui fournit en quelque sorte la photographie patrimoniale d’une entreprise (actifs - passifs). Le solde de ce bilan permet de déterminer l’enrichissement (ou l’appauvrissement) de cette société à une échéance donnée ;
  • le plan de financement prévisionnel qui procède au recensement des moyens dont une société a besoin pour financer son développement et les ressources sur lesquelles elle peut compter. Si le solde prévisionnel entre ressources et besoins est négatif, cela signifie que la situation comptable de l’entreprise se trouvera compromise ;
  • le budget de trésorerie prévisionnel. Il fournit un pointage prospectif des encaissements et des décaissements bancaires au mois le mois. C’est ici que la notion de solde prévisionnel trouve son occurrence la plus forte puisqu’elle s’applique aux différents comptes bancaires dont une société dispose. Si ce solde est négatif sur une longue durée, l’entreprise risque de rencontrer des difficultés pour se maintenir à flot.
Lire l'article Ooreka

Ces pros peuvent vous aider