Amortissement comptable

À jour en Août 2017

Écrit par les experts Ooreka

La comptabilité TVA, la comptabilité des stocks, l'amortissement comptable, les provisions sur charges, les immobilisations, la comptabilité paie sont indispensables pour constituer les comptes annuels d'une entreprise. Pour ce faire, différentes écritures comptables sont enregistrées dans le journal comptable.

Qu'est-ce que l'amortissement comptable ?

Les amortissements comptables permettent de constater la perte de la valeur d'un bien (usure ou obsolescence).

Les immobilisations concernant le matériel, les outils, les véhicules, l'informatique, etc. perdent de leur valeur en fonction des années d'utilisation. Il est donc obligatoire de comptabiliser les amortissements à la clôture de chaque exercice comptable.

L'amortissement comptable doit être distingué de la notion de « suramortissement », qui désigne une mesure fiscale de déduction exceptionnelle en faveur de l'investissement productif, applicable à certains investissements effectués jusqu'au 14 avril 2017.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Les différentes méthodes d'amortissement comptable

On distingue l'amortissement linéaire, l'amortissement variable et l'amortissement dégressif.

Amortissement linéaire

Cette méthode est la plus simple, elle a pour objectif de répartir de façon identique le coût d'achat de l'immobilisation en fonction des années d'utilisation.

Selon le Code général des Impôts, article 39.1.2 : la durée d'utilisation ne doit pas être trop loin des durées d'usage inscrites dans le barème d'amortissement par nature d'immobilisations fixé par celui-ci.

Il est donc nécessaire de réaliser un plan d'amortissement pour chaque immobilisation, qui a pour but :

  • de transmettre le montant de la charge d'amortissement que l'on pourra déduire chaque année : c'est la dotation aux amortissements ;
  • de disposer de la valeur nette de l'immobilisation qui diminue chaque année : c'est la valeur résiduelle (valeur d'achat - cumul des dotations aux amortissements).

Calcul du taux d'amortissement :

Le taux d'amortissement est calculé de la façon suivante :

100 ÷ nombre d'années de la durée de vie du bien %

Exemple pour un ordinateur portable amorti sur 3 ans :

Taux d'amortissement : (100/3) /100 = 33,33% par année complète.

Il faut ensuite calculer l'amortissement réel au prorata du nombre de jours de l'exercice sur un total de 360 jours par année pleine. L'ordinateur portable est acheté pour une valeur de 1 500 € HT le 15 avril N sachant que l'entreprise clôture son exercice le 31 décembre de chaque année.

  • Pour la première année : 1500 x 33,33% x 255/360 = 354 € d'amortissement.
  • Pour la deuxième année : 1500 x 33,33% = 500 € d'amortissement
  • pour la troisième année : 1500 x 33,33% x 105/360 = 145 € d'amortissement.

Amortissement variable

Ce mode de calcul a pour principe d'amortir un bien sur la base des unités d'œuvre qu'il consomme.

  • Pour un véhicule, celui-ci sera amorti par rapport aux kilomètres parcourus.
  • Pour une machine, celle-ci pourra être amortie par rapport au nombre de pièces fabriquées.

Pour ce type de méthode, il est indispensable de connaître de manière fiable, les unités d'œuvre et de ne surtout pas les changer.

Amortissement dégressif

Cette méthode est un système d'avantage fiscal accordé aux entreprises. Un coefficient fiscal est appliqué au taux linéaire.

  • Coefficient de 1,25 pour les durées d'amortissement allant de 3 à 4 ans.
  • Coefficient de 1,75 pour les durées d'amortissement allant de 5 à 6 ans.
  • Coefficient de 2,25 pour les durées d'amortissement au delà de 6 ans.

Celui-ci doit être comptabilisé en amortissements dérogatoires.

Les immobilisations amortissables

Les immobilisations amortissables sont des immobilisations corporelles, mais certaines immobilisations incorporelles.

Quant aux immobilisations financières, elles ne sont pas amortissables.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
david bletterer - paris -

agent immobilier | aab-immobilier.com

Expert

FF
francois f.

gérant conseiller dans l'immobilier sci-procédures | sci cerrydwen

Expert

jean-claude m

courtier et conseil en entreprise

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Quel est votre projet ?

Décrivez votre demande en quelques clics.

Des spécialistes de votre région vous contactent sous 48h.

Gratuit et sans engagement !

Demander des devis

Merci de préciser le délai de réalisation du projet.

Merci de préciser votre code postal.



Autres sujets sur Ooreka


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !