Feuille de calcul :Bilan comptable

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en septembre 2019

Téléchargez gratuitement cette feuille de calcul à compléter :

Format Excel .xls
Exemple à compléter
Notice d'utilisation
MAJ en
septembre 2019

GRATUIT

Sommaire

Description du tableur excel

Le bilan et le compte de résultat sont deux tableaux complémentaires : le bilan reflète le patrimoine de l’entreprise à un moment donné (en général au 31 décembre), alors que le compte de résultat reflète l’activité de l’entreprise sur une période donnée (en général du 1er janvier au 31 décembre).

Le bilan est composé de deux parties :

  • l’actif présente ce que l’entreprise possède : machines, stocks, créances, argent en caisse, etc. ;
  • le passif présente, d’une part, ses fonds propres (apport en capital et bénéfices accumulés) et, d’autre part, les dettes de l'entreprise (dettes envers ses banquiers, ses fournisseurs, etc.).

L’actif regroupe également les éléments que l’entreprise utilise pour les besoins de son activité (appelés « emplois »), alors que le passif regroupe les ressources qui lui ont permis de se procurer ces éléments.

Par exemple, lors de la création d’une entreprise, c’est l’apport en capital des associés et le prêt accordé par le banquier (tous les deux figurant au passif) qui permettent d’acheter le matériel nécessaire à l’exploitation et de disposer de liquidités (tous les deux figurant à l’actif).

Quand on établit un plan de financement, on réalise en fait un bilan d’ouverture, un bilan au démarrage de l’entreprise.

Par définition, le montant des éléments dont dispose l’entreprise (actif) est égal au montant des ressources qui ont permis leur acquisition (passif).

Notice : Bilan comptable

Vous remplirez dans un premier temps la colonne « Actif ». Les éléments de l’actif sont classés par ordre croissant de liquidité : d’abord l’actif immobilisé puis l’actif circulant.

L’actif immobilisé regroupe les investissements de l’entreprise, c’est-à-dire les biens durables destinés à être conservés au moins un an. Les immobilisations peuvent être :

  • incorporelles : brevets, licences acquises, fonds commercial, etc. ;
  • corporelles : c’est-à-dire tangibles comme un terrain, un bâtiment ou du matériel industriel ;
  • financières : cautions versées, placements à long terme, etc.

Pour inscrire l’actif du bilan comptable, il vous faut d’abord renseigner les tableaux suivants :

Dans le tableau « Détail des immobilisations », vous renseignerez :

  • la valeur brute de l’immobilisation, c’est-à-dire sa valeur d’origine qui correspond au prix d’achat ;
  • les amortissements cumulés depuis le premier jour d’acquisition du bien, que vous aurez pris soin de calculer au préalable grâce aux tableurs « Amortissement des immobilisations » (en linéaire ou en dégressif selon la méthode choisie) ;
  • la valeur nette comptable (la valeur d’origine moins les amortissements cumulés) se calculera automatiquement.

Dans le tableau « Détail des stocks », vous renseignerez :

  • la valeur du stock final que vous aurez calculée grâce au tableur de gestion des stocks ;
  • le montant des provisions pour dépréciation : la perte de valeur de votre stock du fait de son usure, ou de son ancienneté ;
  • la valeur nette de votre stock se calculera automatiquement.

Dans le tableau « Détail des créances clients », vous renseignerez :

  • la valeur des factures non réglées pour chaque client à la date du bilan ;
  • le montant des provisions pour dépréciation, c’est-à-dire les sommes que vos clients vont probablement ne pas pouvoir vous régler, du fait de leurs difficultés financières, et que vous connaîtrez de façon précise grâce au tableau de suivi des clients douteux ;
  • la valeur nette de vos créances clients se calculera automatiquement.

Dans le tableau « Détail des disponibilités », vous renseignerez :

  • le solde de votre compte en banque à la date du bilan ;
  • le montant que vous avez en caisse à la date du bilan ;
  • le montant auquel vous avez acheté vos valeurs mobilières de placement, c’est-à-dire des actions d’autres sociétés, minorées éventuellement de la perte de valeur si leur cours a baissé.

À noter : les éléments du passif sont classés par origine et par ordre croissant d’exigibilité.

Dans les capitaux propres (vos ressources internes), vous renseignerez :

  • le capital social : votre apport et celui de vos associés à la création de l’entreprise ;
  • les réserves, : les bénéfices et les pertes des années précédentes ;
  • le résultat (bénéfice ou perte) de l’année en cours.

Dans les dettes, vous renseignerez :

  • le montant de votre emprunt bancaire : le capital qu’il vous reste à rembourser à la date du bilan, que vous pouvez calculer grâce au tableur « Amortissement de l’emprunt » ;
  • le montant de vos dettes fournisseurs ;
  • le montant de vos dettes fiscales et sociales : l’argent que vous devez à l’État au titre des divers impôts et taxes, celui que vous devez à votre personnel et celui que vous devez aux organismes sociaux.

En dernier lieu, vous n’oublierez pas de vérifier que votre actif est égal à votre passif !