Feuille de calcul :Suivi des clients douteux

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en novembre 2020

Téléchargez gratuitement cette feuille de calcul à compléter :

Format Excel .xls
Exemple à compléter
Notice d'utilisation
MAJ en
novembre 2020

GRATUIT

Sommaire

Description du tableur excel

La comptabilité est censée donner une image fidèle du patrimoine et du résultat de l’entreprise. Elle doit donc respecter certains principes comptables parmi lesquels le principe de prudence.

Selon ce principe, l’entreprise doit tenir compte, dès qu’elle en a connaissance, des incertitudes qui pourraient grever son patrimoine et son résultat. Ainsi, dès qu’elle a connaissance des difficultés financières d’un client, elle doit constater une provision pour dépréciation sur sa créance afin de ne pas surévaluer cet élément d’actif au bilan.

La provision permet « la constatation d’un amoindrissement de la valeur d’un actif résultant de causes dont les effets ne sont pas jugés irréversibles ». Contrairement à l’amortissement, la provision pour dépréciation correspond à un appauvrissement probable mais non encore certain. On enregistre cet appauvrissement grâce à une « dotation aux provisions ». 

Si cette provision n’a plus lieu d’être, car le client a réglé tout ou partie de sa créance, ou au contraire parce qu’il ne réglera jamais sa créance du fait d’une cessation d’activité par exemple, alors on enregistre une « reprise sur provision ».

Notice : Suivi des clients douteux

Dans le tableur, vous renseignerez d’abord pour chaque client le montant de la créance TTC. Le montant de la créance HT se calculera automatiquement si vous avez au préalable renseigné le taux de TVA applicable.

Si le client était déjà douteux l’exercice précédent, alors vous renseignerez le montant de la provision que vous aviez enregistré dans votre comptabilité.

En fonction de la situation du client à la date du bilan, vous renseignerez le montant de la provision que vous devez enregistrer dans votre comptabilité, c’est-à-dire le montant de la perte probable que vous subirez du fait du non-règlement d’une partie de la créance.

Si la créance est définitivement irrécouvrable, alors votre provision sera de zéro, puisque votre perte n’est plus probable mais définitive.

Les colonnes « Dotation » et « Reprise » se calculeront automatiquement de la manière suivante :

  • Si le risque apparaît pour la première fois, c’est-à-dire que la provision au 31/12/N-1 était de 0, il convient de constituer une provision : la dotation sera égale au montant total de la provision.
  • Si le risque s’est accru par rapport à l’exercice précédent, c’est-à-dire que le montant de la provision au 31/12/N est supérieur à celui au 31/12/N-1, il convient d’ajuster la provision antérieurement constituée en « dotant » un complément de dépréciation.
  • Si le risque a au contraire diminué, c’est-à-dire que le montant de la provision au 31/12/N est inférieur à celui au 31/12/N-1, il convient de « reprendre » une partie de la provision antérieure.
  • Si le risque a complètement disparu parce que la créance a été réglée, ou si la créance est définitivement irrécouvrable, il convient de reprendre la totalité de la provision antérieure.

Ces pros peuvent vous aider