Feuille de calcul :Calcul de la rentabilité d'un investissement

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en novembre 2020

Téléchargez gratuitement cette feuille de calcul à compléter :

Format Excel .xls
Exemple à compléter
Notice d'utilisation
MAJ en
novembre 2020

GRATUIT

Sommaire

Description du tableur excel

Investir est une décision stratégique pour une entreprise. Il est donc nécessaire de s’assurer de la rentabilité attendue du projet avant de prendre cette décision.

Pour cela, il est utile de comparer le total des recettes attendues par rapport aux dépenses que l’investissement engendre, qu’il s’agisse de la dépense initiale ou des charges supplémentaires qui seront générées par ce nouveau projet. En effet, un investissement va entraîner des flux de trésorerie sur plusieurs mois ou années.

Ces flux sont calculés à partir des produits encaissés, c’est-à-dire le chiffre d’affaires attendu grâce à ce projet, et des charges décaissées liées à l‘exploitation de cet investissement : intérêts d’emprunt, frais d’entretien du matériel, etc. L’entreprise met en œuvre son projet d’investissement si et seulement si la somme des recettes futures est supérieure aux dépenses.

Ces flux de trésorerie, calculés chaque année, seront actualisés. L’actualisation consiste à calculer la valeur au temps présent de sommes à recevoir dans le futur. C’est ce que l’on appelle la préférence pour le présent.

Le taux d’actualisation est donc choisi par le chef d’entreprise : il correspond au taux de rentabilité minimal exigé. C’est ce qu’il aurait pu percevoir comme intérêts s’il avait placé son argent sur un compte d’épargne par exemple.

Pour évaluer la rentabilité de l’investissement, on calculera la valeur actuelle nette (VAN), qui est la somme des flux nets de trésorerie actualisés à laquelle on déduit le montant de l’investissement initial. Un investissement est donc rentable dès lors que la VAN est positive.

L’indice de profitabilité permet d’évaluer le montant obtenu par euro investi. L’investissement est rentable dès lors que l’indice est supérieur à 1.

Notice : Calcul de la rentabilité d'un investissement

Vous renseignerez dans un premier temps :

  • le montant de l’investissement initial en euros ;
  • la durée d’amortissement en années, qui correspond à la durée d’utilisation du matériel ou la durée de vie du projet ;
  • le taux d’imposition sur la société (article 219 du Code général des impôts) ;
  • le taux d’actualisation du projet.

La loi de finance pour 2018, n° 2017-1837 du 30 décembre 2017 prévoit une baisse progressive du taux normal d'imposition à l'IS selon le calendrier suivant, tout en conservant le taux réduit de 15 % jusqu'à 38 120 € pour les PME :

  • exercices ouverts en 2019 : taux de 28 % jusqu'à 500 000 € de bénéfice imposable et de 31 % au-delà ;
  • exercices ouverts en 2020 : taux de 28 % ;
  • exercices ouverts en 2021 : taux de 26,5 % ;
  • exercices ouverts en 2022 : taux de 25 %.

Important : pour les entreprises dont le chiffre d'affaires est supérieur ou égal à 250 M€, l'article 4 de la loi n° 2019-759 du 24 juillet 2019 et l'article 39 de la loi n° 2019-1479 du 28 décembre 2019, de finances pour 2020 ont prévu une trajectoire de baisse différente :

  • exercices ouverts en 2019 et clos à partir du 6 mars 2019 : taux de 28 % jusqu'à 500 000 € de bénéfice imposable et de 33,1/3 % au-delà ;
  • exercices ouverts en 2020 : taux de 28 % jusqu'à 500 000 € de bénéfice imposable et de 31 % au-delà ;
  • exercices ouverts en 2021 : taux de 27,5 % ;
  • exercices ouverts en 2022 : taux de 25 %.

Puis vous renseignerez le chiffre d’affaires attendu annuellement sur ce projet et les charges d’exploitation liées. Bien entendu, les résultats calculés (VAN et indice de profitabilité) sont pertinents dès lors que vous affinez au mieux vos prévisions de chiffre d’affaires et de charges.

Ces pros peuvent vous aider